Confinement : la cause des tatoueurs portée jusqu’au Conseil d’État

Le 18/11/2020 | Mis à jour le 24/11/2020

tatouage-partage-covid-confinement-fermeture-tatoueur
Association de défense des tatoueurs, Tatouage & Partage a choisi de porter jusqu’au Conseil d’État la cause des professionnels du tatouage, forcés à la fermeture malgré l’application de précautions sanitaires exemplaires.

Le décret de la discorde

Le recours lancé par Tatouage & Partage, association présidée par Stéphane Chaudesaigues, et l’avocat de l’organisation, met en cause le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020. Ce texte, qui prescrit « les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire », acte notamment la fermeture, jusqu’à une date encore inconnue, des studios de tatouage et de piercing comme les salons Graphicaderme.

3 arguments soumis au Conseil d’État

Tatouage & Partage s’appuie sur un argumentaire tripartite, résumé ici par Graphicaderme :

1er argument : les tatoueurs respectent des règles sanitaires en tous points exemplaires, à plus forte raison depuis la validation d’un protocole de reprise post-premier confinement validé par le Directeur général de la Santé

2ème argument : au vu du caractère drastique de ces protocoles, comment tolérer le maintien d’activités moins astreignantes ?

3ème argument : derrière les salons de tatouage, il y a des familles, des crédits, un quotidien bouleversé que seule une réouverture prompte pourra sauver

Pour en savoir plus sur la démarche de Tatouage & Partage, rendez-vous sur le site officiel de l’association !

Chez Graphicaderme, vos projets continuent même pendant le confinement

Notre équipe reste mobilisée pour répondre à vos questions et demandes de rendez-vous – et elles sont nombreuses ! Pendant toute la durée du confinement, vous avez la possibilité de définir avec la plus grande précision la nature de votre prochain tattoo ou piercing avec nos tatoueurs et perceurs.

Comment ça marche ?

● La première étape ? Vous appelez ou écrivez au salon de votre choix.

● Selon la nature de votre pièce, vous êtes orienté·e vers le bon tatoueur ou perceur.

● Après le versement obligatoire d’un acompte, vous recevez une première esquisse de votre tatoueur via Facebook, Instagram ou par e-mail, ou la validation de votre perceur.

● Vous obtenez autant de modifications que nécessaire de la part de votre tatoueur ou perceur.

● Une fois votre projet validé, il n’y a plus qu’à le piquer dès la fin du confinement !

Laisser un avis