Graphicaderme était au Cantal Ink 2017

Le 09/07/2017 | Mis à jour le 27/07/2017 Salon : Chaudes-AiguesTatoueurs : Cécile Chaudesaigues, Chantal Chaudesaigues, Kai, Logan

Pour le 5ème été consécutif, Graphicaderme a mêlé son histoire à celle du Cantal Ink. Mais au fait, cette édition 2017, c’était comment ? Morceaux choisis.

Graphicaderme, au rapport dès le vendredi

Le collectif a, une fois de plus, prouvé sa fidélité au Festival International du Tatouage de Chaudes-Aigues, convention tattoo à ciel ouvert où se rencontrent et se mélangent tatoueurs français et internationaux, cracheurs de feu et saltimbanques, groupes de musique londoniens et chanteuses espagnoles, petits et grands, fan de tattoo et simples curieux. Dès le vendredi 30 juin 2017, soit la veille du coup d’envoi de ce 5ème épisode, notre collectif s’est invité dans ce grand rassemblement familial déroulé, cette année, entre pluie et éclaircies.

La team Graphicaderme venue en nombre

Nos membres présents ? Steven Chaudesaigues, auteur d’un crâne sur le dos d’une main, Julien Dirtycool, Kaï et Logan, qui ont eux aussi fait montre de leur savoir-faire, Stéphane Métivier de Vaison-la-Romaine, mais aussi notre perceuse Nadia, sans oublier Stéphane Chaudesaigues, fondateur du collectif et président de la rencontre. Tous ont montré, chacun(e) à leur manière, leur engagement pour faire du Cantal Ink, un succès encore inégalé à ce jour.

Graphicaderme aux côtés d’immenses noms du tatouage contemporain

À leurs côtés, les festivaliers ont pu croiser quelques grands noms du tatouage hexagonal et étranger. Le monumental Joshua Carlton a, pour la première fois de sa riche carrière, participé à une convention hors du sol américain. Grand bien lui en a pris puisque les internautes l’ont élu meilleur tatoueur de la convention en lui remettant le prestigieux Chaudesaigues Award… Accompagné de compatriotes de talent – Hannah Aitchison, Dave Koenig, Pete et Jamy Carreno, Shane O’Neill et Lefty Colbert –, il a rencontré pour la 1ère fois Thomas Carli Jarlier, avec qui il animera au mois de novembre prochain un séminaire de tatouage dont Graphicaderme sera, là aussi, le partenaire privilégié.

Scène off, deux-roues et cosmopolitisme

Russie, Lettonie, Italie ou encore Espagne : les délégations du Vieux Continent et d’ailleurs ont envoyé leurs meilleurs ambassadeurs pour faire de ce Cantal Ink, une édition vraiment particulière enrichie de deux nouveautés. La première ? Une scène off au cœur du village, à quelques mètres seulement du studio de tatouage Graphicaderme de Chaudes-Aigues. La seconde ? Un événement 100 % motos, le Cantal Wheels, avec de sublimes modèles Harley réunis dans la commune.

Et l’an prochain, alors ?

Chahuté par la pluie dans les premières heures, le Cantal Ink 2017 a vite invoqué les dieux du soleil pour réchauffer les acteurs des nombreuses animations prévues pour l’occasion. Concerts, spectacles comiques et pyrotechniques, stands de nourritures et de vêtements, défilés de pin-up et concours de tattoo ont contribué à écrire les lettres de noblesse de ce 5ème volet. Chez Graphicaderme, on se plait à rêver : parviendra-t-on à faire encore mieux l’année prochaine ?

Photos : Thierry Marsilhac

Vidéos : Emblem Production 2017 – www.emblemproduction.com

Laisser un avis