Graphicaderme était au Corsair Tattoo Ink 2018

Le 13/07/2018 | Mis à jour le 14/08/2018 Salons : Avignon, Chaudes-Aigues, ParisTatoueurs : Barbara Rosendo, Julien Dirtycool, Pierre-Gilles Romieu, Stéphane Chaudesaigues, Steven Chaudesaigues

Barbara Rosendo, Pierre-Gilles Romieu, Julien Dirtycool, Steven Chaudesaigues ou encore Stéphane Chaudesaigues : le collectif Graphicaderme était solidement représenté lors du 3ème Corsair Tattoo Ink de Saint-Malo. Résumé en images de ce qu’y a vécu tout ce joli petit monde.

Barbara Rosendo : because you’re mine, I walk the line

Sur cuisse, celle qui partage sa vie entre les Hauts-de-France et le studio La Bête Humaine à Paris a couché une œuvre en noir et gris inspirée des vanités, ces compositions (natures mortes le plus souvent) évoquant les fins dernières de l’homme.

Barbara Rosendo a pu présenter son triptyque – un crâne, une femme au visage ensanglanté, et des fleurs – aux concours de tatouage du week-end.

La tatoueuse a également séduit le public grâce à un portrait d’un Johnny Cash conquérant avec, en impression, le chanteur guitare au bras.

Pierre-Gilles Romieu : Docteur Tatoueur et Mister Juré

Casquette sur la tête et gants sur les mains, le tatoueur parisien Pierre-Gilles Romieu s’est affairé à coucher sur peau une composition rétrofuturiste en couleurs – un univers qu’il maîtrise sur le bout des doigts.

Ballon dirigeable, longue-vue, bonnet d’aviateur ou encore montres à gousset : les codes du steampunk ont été intégralement respectés.

Notre tatoueur à Paris a également eu l’honneur de faire partie du jury pour les concours du samedi, aux côtés du rappeur Seth Gueko. Yeux experts et bonne humeur au rendez-vous !

Julien Dirtycool : l’été indien à Saint-Malo

Tatoueur à Avignon, Julien Dirtycool a délaissé l’univers des corsaires pour celui des Amérindiens.

L’influence des Pirates des Caraïbes s’est toutefois fait ressentir sur sa pièce : le fier aborigène semble avoir depuis longtemps passé l’arme à gauche…

Steven Chaudesaigues : les ailes ou la cuisse

Steven Chaudesaigues a entamé sa convention par un tatouage sur cuisse intégralement en noir et gris…

… ou presque : dans le husky sur fond d’aurore boréale encré par le tatoueur d’Avignon, le bleu perçant des yeux du canidé est l’unique couleur représentée.

Plus tard, le tatoueur du Vaucluse a troqué ses lunettes pour une casquette, et sa cuisse pour un biceps.

Résultat : une composition black and grey où s’entrelacent montre à gousset, rose et volatile…

Le dimanche, Steven Chaudesaigues a également profité des concours de tatouage pour présenter son impressionnant tableau dorsal…

… et le tout aussi somptueux bras rattaché au même corps.

Stéphane Chaudesaigues : prix Nobel de chimie et défense des tatoueurs

Enfin, le patriarche de Graphicaderme a piqué une Marie Curie plus vraie que nature sur l’avant-bras d’une cliente venue spécialement pour passer sous les aiguilles du tatoueur cantalien.

Celui qui partage sa vie entre Avignon et Chaudes-Aigues a également été invité à faire partie des jurés pour les concours de tatouage de la convention…

… et s’est offert une photo souvenir avec Kalil Moktar, organisateur du Corsair Tattoo Ink, ami de longue date, et secrétaire de l’association de défense des tatoueurs Tatouage & Partage. Le slogan des deux compères : en route pour l’obtention d’un vrai statut pour tous les professionnels de l’encrage en France. Affaire à suivre de très près…

Le Corsair Tattoo Ink 2018 en vidéos

La soirée du vendredi 6 juillet

La journée du samedi 7 juillet

La journée du dimanche 8 juillet

© Photographies : Jean-Marc David Photography

© Vidéo : Ben Gabriel / NaWé Prod

Laisser un avis