Tatouage Nosferatu : Vaison-la-Romaine se fait vampiriser

Le 24/05/2019 | Mis à jour le 31/05/2019 Salon : Vaison la RomaineTatoueurs : Joe Wild, Stéphane Métivier

joe-wild-graphicaderme-tatouage-nosferatu-vampire-bollene-nyons-carpentras-valreas-malaucene
Dracula, Lestat ou encore Blade peuvent se retourner dans leur tombe : le vampire qui a obtenu droit de cité au studio de tatouage Graphicaderme de Vaison-la-Romaine, c’est Nosferatu !

Brioche, nouveau venu aux côtés de Joe Wild et Stéphane Métivier

Au salon Graphicaderme de Vaison-la-Romaine, Brioche est un peu comme à la maison – et pour cause. Joe Wild a pris sous sa cape ce tatoueur en devenir, amené à jouer du dermographe comme un vampire joue de ses canines. Et le jeune élève prend sa passion pour les suceurs de sang très au sérieux…

Nosferatu, un mythe popularisé par Murnau

Pour la première pièce du bras qu’il ambitionne de dédier aux vampires, Brioche a choisi la figure de Nosferatu. Popularisé en 1922 par le film allemand muet de Murnau Nosferatu, eine Symphonie des Grauens, chef-d’œuvre absolu du cinéma expressionniste et de l’épouvante, il s’est depuis retrouvé au cinéma chez Herzog, en jeu vidéo dans la saga Final Fantasy, ou encore en musique dans plus d’un groupe de rock.

Un Nosferatu aux traits de cadavre plus que de dandy

Réalisé intégralement en noir et gris, le tatouage de Joe Wild représente un Nosferatu plus réaliste que figuratif. Fraichement sorti du cercueil, le vampire créé par notre tatoueuse défie du regard – et des dents – quiconque osera l’approcher, les traits dissimulés par des cheveux filasse évoquant la toile de l’araignée.

Votre tatouage de monstre, de goule et de spectre dans le Vaucluse

À Vaison-la-Romaine, plus proche de Carpentras que des Carpates, Joe Wild prête une oreille attentive à tous vos tattoos de créatures fantastiques – vampires, loups-garous, zombies ou autres. Pour en profiter :

Laisser un avis