À Vaison-la-Romaine, une Catrina à l’intérieur du bras

Le 25/09/2020 | Mis à jour le 01/10/2020 Salon : Vaison la RomaineTatoueurs : Joe Wild, Stéphane Métivier

joe-wild-graphicaderme-tatouage-santa-muerte-catrina-tattoo-bollene-nyons-carpentras-valreas-malaucene
Reine indétrônable parmi les motifs de tattoo les plus populaires, la Catrina s’est une nouvelle fois glissée entre les murs du studio de tatouage et de piercing Graphicaderme Vaison-la-Romaine

« Il avait de grands yeux très clairs, où parfois passaient des éclairs… »

Nico exerce un métier qui ne ressemble à nul autre : il fait partie de la Légion étrangère, corps de l’Armée de terre française fondé il y a près de deux siècles, et dépêché au cours de son histoire dans des contrées aussi diverses que la Crimée, l’Indochine, l’Afghanistan… et même le Mexique, dans la seconde moitié du 19ème siècle.

Un tatouage aux parfums mexicains

C’est justement du côté de ce pays que lorgnent Nico… et sa tatoueuse Joe Wild. Ensemble, ils sont allés puiser dans l’un des mythes les mieux exportés d’Amérique centrale : celui de la Catrina ou Santa Muerte.

De Diego Rivera au tattoo chicano

Pour compléter un bras entièrement livré à Joe Wild – et en attendant de confier son dos à la tatoueuse vauclusienne –, Nico a opté pour une représentation encrée de la funeste Mexicaine.

Popularisée par le peintre Diego Rivera, alter ego masculin de Frida Kahlo, cette figure de femme aux yeux fardés de noir et au bout du nez assombri (pour mieux reproduire le trou nasal du crâne humain) est peu à peu devenue emblématique de la fête des morts mexicaine… et du tatouage chicano.

Toute l’année, votre tatouage dans le Vaucluse

Intéressé·e par le tatouage chicano ou toute autre mouvance du tattoo contemporain ? À quelques kilomètres seulement de Carpentras, Malaucène, Nyons, Bollène ou encore Valréas, Joe Wild prête une oreille attentive à tous vos projets, dans le respect le plus strict des règles d’hygiène en vigueur. Pour prendre rendez-vous :

Laisser un avis